Leconte de Lisle - Classe de MP

Leconte de Lisle - Classe de MP

Des nouvelles récentes du temps

Il faut rester à l'écoute des médias culturels... car de temps à autre, par un heureux hasard, on y découvre un article sensationnel, une interview captivante, un reportage vraiment original. Ou tout simplement des informations qui sont un peu plus que simplement des informations ! Un peu plus que du savoir mort que d'autres ont élaboré... informations qui sont de la matière vive pour nos pensées ou comme l'on dit habituellement de « l'eau qui alimente notre moulin ».

 

La semaine dernière une émission d'Arte sur Proust a été l'occasion de revenir sur la mémoire, son rôle dans notre vie. Il y était souligné le pouvoir de la mémoire involontaire, celle des réminiscences de la madeleine trempée dans le thé, chez la tante Léonie à Combray. Et son paradoxe lié au rôle de l'émotion, à la joie qui anticipe le souvenir, parce qu'en un sens elle l'invente, le recrée plus qu'elle ne le retrouve...

 

Il est toujours possible d'écouter le bonus de cette émission, « Philosophie » de Raphaël Enthoven, avec le professeur Mauro Carbone, où l'idée de mémoire collective involontaire est évoquée plus précisément.

http://www.arte.tv/fr/proust-mauro-carbone-est-l-invite-de-raphael-enthoven-dans-philosophie/2235124,CmC=7750094.html

Qu'est-ce que vivre dans le temps ? La photographie choquante de « L'homme qui tombe » (The Falling Man de Richard Drew, représentant un homme tombant d'une des "tours du 11 septembre"), nous appelant à penser au futur antérieur... a une « instabilité temporelle » et nous met « à cheval de deux dimensions temporelles, de ce qui s'est passé et ce qui se passera » et nous trouble profondément.

Doit-on parler d'un temps à l'état pur ? Serait-ce l'état d'une personne qui a réussi à surmonter la peur de sa mort ? Une personne qui s'est élevée à la compréhension du « temps de toujours », l'AION des Grecs ? Une personne qui a réussi à accomplir l'essentiel, ses projets, revenant à la fin à une compréhension de ce qui s'est joué au début ?

 

Sur France Culture, notre radio préférée, il est possible d'écouter de belles émissions qui ouvrent des perspectives sur notre programme. Parfois parce que le temps y est directement convoqué.

Comme cette présentation par Coralie Camilli de son ouvrage intitulé Le temps et la loi (PUF, 2013) où la notion de messianisme est expliquée dans sa signification philosophique la plus large :

http://www.franceculture.fr/emission-le-journal-de-la-philosophie-le-temps-et-la-loi-2013-07-16

 

Parfois pour profiter de quelques secondes de réflexion... comme lors de cette explication de la notion de développement durable. Quand Franck Burbage exprime sa pensée sur les deux sens de la perfectibilité, oppose une perfectibilité abstraite infinie à une perfectibilité finie. Imaginons avec lui la vie humaine comme un vieux bateau qui peut être non seulement réparé mais aussi amélioré pour être toujours mieux adapté à la tâche qu'on lui permet alors de remplir. Le temps d'une vie, l'avenir demeure ainsi ouvert. Comme chez Bergson.

http://www.franceculture.fr/emission-le-journal-de-la-philosophie-philosophie-du-developpement-durable-2013-06-05

 

Bonne écoute et bonnes recherches dans la médiasphère !



25/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres